Les différents types de panneaux solaires

De nos jours le mot économie est devenu indispensable dans la vie d’une famille. Sa facture d’énergie est sans doute l’une des premières choses sur lesquelles on voudrait réaliser des économies. L’énergie solaire est justement la solution pour remédier à ce problème. Les panneaux solaires représentent une véritable révolution en matière de source d’énergie. Bien qu’habituellement lorsqu’on parle de panneau solaire, le premier mot qui s’en suit est le mot photovoltaïque, il existe pourtant plusieurs types de panneaux et devis chauffage solaire.

 

Les panneaux solaires photovoltaïques

image517Les panneaux solaires photovoltaïques regroupent des cellules photovoltaïques reliées entre elles en série et en parallèle. On compte 3 types de cellules photovoltaïques. Premièrement il y a ce qu’on appelle des cellules monocristallines. Elles sont issues d’un unique bloc de silicium fondu. Par leur pureté, elles offrent un très bon rendement. Parmi les cellules photovoltaïques, celles-ci sont les plus performantes, mais elles sont aussi assez couteuses, de ce fait.

Deuxièmement, il y a les cellules poly cristallines. À l’opposé des cellules monocristallines, celles-ci sont fabriquées à partir de bloc de cristaux de silicium multiples. Elles sont en général de forme rectangulaire et de couleur bleu nuit. Elles sont un peu moins performantes que les monocristallines et sont donc, du coup moins cher.

Enfin, il y a les cellules amorphes, qui signifient littéralement sans forme, qui sont créées à partir de gaz de silicium, qui est projeté sur une matière solide par vaporisation sous vide. Ce sont des cellules dites « bon marché » étant donné leur prix assez faible ainsi que leur rendement nettement inférieur à celle des cellules monocristallines.

 

Les panneaux solaires thermiques

Dans cette catégorie, il existe principalement 2 types de panneaux solaires. Le type est déterminé à partir du capteur thermique. Il y a les capteurs thermiques à eau dont le système consiste à faire circuler l’eau ou un autre liquide caloporteur dans un circuit fermé dans des tubes munis d’ailettes. Le tout est placé dans une boite vitrée isolante et scellé de façon hermétique. Ensuite, on a les capteurs thermiques à air. Cette fois c’est de l’air qui circule pour véhiculer la chaleur dans toute la maison.

 

Obtenir un devis gratuit